Belledonne
France
2012

Col de la Mine de Fer


13. 1. 2012

Yannick Hennequin, Georg Haberfehlner, Peter Schrammel

Temps

dégagé, brouillard dans la vallée

Intérêt

****: aller-retour exigeant par un vallon impressionnant et sauvage

Itinéraire

Prabert, 1050m - Pont de la Betta, 1306m - Lac de Crop, 1906m - Col de la Mine de Fer, 2400m, 2452m - Lac de Crop - Prabert

Dénivelé

1486m

Distance

18km

Horaire

4 2/3h (3/4 + 1 1/4 + 1 1/2 + 1/2 + 2/3)

Endurance

F: pas mal pour la première sortie de la saison

Difficulté

III: 30° sur 200m vers le Lac de Crop; 35-37° sur 120m après le Lac Bleau; descente par le couloir au sud-est du Lac Bleu: 38° sur 50m; couloir sous le Lac de Crop: <40° sur 80m

Danger

4: traversée étroite au-dessus d'une barre rocheuse sur 50m vers le Lac de Crop 4

Fréquentation

b

Commentaires

risque d'avalanches 2; neige croûtée, betonnée et poudre tassée

Récit

On voulait faire une première sortie pas trop longue en recherche des restes de la poudre. Il n'avait pas neigé pendant une semaine. Peut-être en trouverait dans ce vallon encaissé en Belledonne. On partit à 9h15 et on était déjà bloqué dans un bouchon sur la route à Prabert. Une cinquantaine de voitures essaya à trouver un emplacement le long de la route devant la barrière. Finalement, on démarra à 10h45 et chaussa 100m après la barrière. On avança assez vite et doubla beaucoup de monde. Une fois bifurqué sur la piste vers le Lac de Crop on ne recontra plus personne. Il nous fallait traverser des ruisseaux déneigées et puis on monta de plus en plus raide dans la poudre tassée jusqu'à l'endroit où le sentier d'été part dans les barres en-dessous du lac. Georg avait pris une autre trace, qui menait à l'Orionde. Donc on devait traverser en lacets dans les barres, un peu exposé au début. Arrivé au lac on sortit aussi de l'ombre. On contourna le lac à gauche et poursuivit au fond de la combe entre des couloirs impressionnants à gauche et droite. Soudainement on ne vit plus de trace, soit parce qu'il avait soufflé, ou soit elle n'était pas visible à cause du neige béton. On mit les couteaux pour attaquer la pente raide avec de neige variable : bétonnée, croutée et poudre soufflée. Il nous fallait traverser pour contourner la barre rocheuse. Là, j'avais un problème de peau. Elle ne collait plus. Du coup les derniers 150m étaient un peu penible et fatigant. Peu après 14h30 on atteingit le col. On monta autant que possible vers le Roc de la Mine de Fer, où on déjeuna pendant qu'on discutait, si on montait encore au Grand Replomb. Moi, j'avais déjà assez et c'était aussi un peu trop tard déjà, même si le beau couloir vers l'ouest était trop temptant. Yannick se souvenit qu'il y avait un colour tel qu'on ne devait pas descendre la pente merdique. Après 15h on descendit un plus vers le nord sur neige béton pour atteindre le haut du couloir pour franchir la barre au-dessus du Lac Bleu. Il était assez court mais la poudre tassée n'était pas trop mauvais à skier. On traversa à gauche du lac, où il y avait 10cm poudre transportée par endroit. Par la suite on prit le couloir tout à gauche. Il fallait franchir l'entrée étroite en dérapage. Puis on descendit sur la poudre tassée, en bas de plus en plus humidifiée. Après la passerelle on suivit le chemin de montée. On arriva à 16h30 à la voiture. Le soleil était en train de se coucher.


Impressum