Vanoise
France
2011

Cime de la Scia


30. 9. 2011 - 1. 10. 2011

Frédéric Nouguier, Frédéric Barrot? et Peter Schrammel

Temps

dégagé

Intérêt

****: Vallon sauvage au bout du monde entouré par des belvédères; malheureuseument, la roche est pourrie...

Itinéraire

J1 : Bourtacombe, 1750m - Chalet de Varlossière, 1920m - Petite Aiguille du Bœuf, 2376m - Chalet de Varlossière; J2 : Chalet de Varlossière - Col du Châtelard, 2382m - Col de l'Aiguillette, 2685m - Cime de la Scia, 2723m - Col de l'Aiguillette - Chalet de Varlossière - Bourtacombe

Hébergements

Chalet de Varlossière, 1920m (matelas disponibles)

Dénivelé

1640m (J1 : +656/-486, J2 : +984/-1154)

Distance

19m (J1 : 6km, J2 : 13km)

Horaire

7 3/4h (J1 : 2 1/2 (1/2 + 1 1/4 + 3/4); J2 : 5 1/4h (1 + 1 3/4 + 1/3 + 1/3 + 1 1/2 + 1/3))

Endurance

CE: tranquille

Difficulté

I-: La roche est très, très pourrie partout, donc il n'est pas du tout conseillé de s'aventurer sur les crêtes et pics, même si c'est vachement tentant. Petite Aiguille du Bœuf : crête autour du point 2273 deux pas 0+, jusqu'à 5m sous le sommet de l'aiguille I- (rien n'est fixe !), puis (pas fait) probablement pas plus que I+, mais tout semble prêt à tomber en tout moment; Cime de la Scia : montée dans un éboulis de schistes à 30° (vachement merdique à la montée, ludique à la descente pour les skieurs seulement ;)), après le col deux variantes: (1) traversée en descente légère et par la croupe rocheuse (I-, quelques prises qui tiennent ;)) qui descend de la Pointe du Vallon, puis traversée de plusieurs ravins et montée dans les herbes, (2) descente en contournant la croupe rocheuse en bas, traversée d'un ravin à la hauteur d'un grand bloc de roche, puis traversée et remontée dans les herbes jusqu'à un replat, puis au sommet.

Danger

5: au chalet : traversée au dessus des gorges 4; Petite Aiguille du Bœuf : crête 4-5, aiguille 5 (pointe probablement 6-7); Cime de la Scia : au Col de Châtelard 3, puis traversée sur sentier étroit (<0.3m) sur 150m, montée au col 3, au sommet 3-4, sommet !

Fréquentation

bb

Récit

Un week-end phénoménal était annoncé. Je retrouva Fred à 12h chez lui. Au CAF il avait fait connaissance de Fred B. qui avait une voiture. On roula par Moûtiers et St-Martin de Belleville à Bourtacombe. À 14h30 on gara la bagnole sous la ligne à haute tension. On rencontra un berger et une jeune bergère avec leur troupeau. On monta dans le Vallon de Varlossière par une petite gorge avec un gendarme spectaculaire. Peu après la traversée du ruisseau on arriva à deux cabanes : la cabane du berger et une cabane ouverte à deux étages : il y avait un rangement du matériel sous la voûte en bas et un dortoir en haut avec 5 matelas un peu dépenaillés, une table, vaisselle etc. À coté il y avait deux ânes et deux poules. On mangea au soleil, Fred B. souffrait d'un problème avec son cou. Donc, il restait à la cabane. Moi, je monta avec Fred N. sur le replat en haut de la crête. On avait une belle vue vers le Mont Blanc. On longea la crête sans difficulté vers le premier des deux pics qui nous séparaient du Col de Bœuf. Je montai vers le sommet, mais 5m sous le sommet j'arrêtai parce que la roche était trop pourrie. La pente vers la cabane était trop raide pour descendre, même vertigineuse. On répera une jolie croupe descendante vers la cabane, mais elle n'était pas facile à joindre de la crête, donc on descendit un peu sur le crête pour trouver un passage plus facile. Le soleil touchait encore le haut de la crête, tandis que le vallon était déjà complètement à l'ombre. Vers 19h le berger et la bergère arrivèrent avec 3 chiens vifs. Il faisait assez froid en dehors, donc on mangea à la lumière de bougies dans la cabane. Les deux Freds racontaient des histoires de leurs accidents en montagne. Avant de coucher à 22h, je sortis de la cabane pour faire mes besoins. Le chien me remarqua toute de suite, me suivit et m'aboya à courte distance pour que je n'approchasse le troupeau. Le ciel était complètement dégagé et était plein d'étoiles. Je dormis assez bien dormi bien que l'âne criasse et se grattasse au toît métallique de la cabane tout la nuit. Il ne faisait pas froid. On se leva à 7h30 et partit après 8h30 pour chercher de l'eau dans le rousseau au fond du vallon. Les tourelles sur les crêtes des Aiguilles de la Moendaz étaient au plein soleil. Avant 10h, on arriva au Col du Châtelard, d'où on profita de la vue vers la Belledonne et les Grandes Rousses. On suivit la crête et puis une petite sente traversant à gauche. La traversée était en montée et redescente jusqu'à une grande combe avec des éboulis. On restait aussi longtemps possible sur les herbes et puis traversa vers le Col de l'Aiguillette. La montée n'était pas dangereuse, mais assez merdique. On avait une très belle vue depuis le sommet pas loin à l'est sur la crête. Fred B. restait là parce que il ne se sentait pas bien et du vertige. Moi et Fred. N. traversâmes vers la Cime de la Scia par les éboulis de schistes raides. Finalement on monta sur les herbes vers la crête. Depuis là on vit les à-pics impressionnants vers l'ouest, la Pointe du Vallon semble inaccessible à cause de la mauvaise qualité de roche. On déjeuna sur le sommet avec vue de Belledonne, Grandes Rousses, Écrins, Vanoise et Mont Blanc. La visibilité était impeccable. Á 13h on retourna au col. Cette fois on descendit toute de suite dans les herbes, et puis traversa sous la croupe rocheuse et remonta dans les schistes merdiques. On fit une petite sieste au col avant de descendre dans les schistes de la combe de la montée. C'était plus facile que pensé. En fait on pouvait glisser comme sur un névé. Plus bas on suivit les traces vers les ruines de Favière. On prit de l'eau à la source. Il y avait un millier des traces de moutons pour rejoindre le fond du vallon par le versant raide. On marcha vite et arriva à la cabane vers 15h30. On prit nos sacs à coucher et ferma les volets comme demandé par le berger. Peu après 16h on arriva à la voiture. Les deux ânes broutaient à côté de la voiture du berger. On voulait boire un coup à Gittamélon, mais il n'y avait rien. On rentra sur Grenoble à 18h30.


Impressum