Bauges
France
2010

La Savoyarde


13. 11. 2010

Peter Schrammel

Temps

presque dégagé, des nuages hautes, vent à 60km/h

Intérêt

****: l'impressionnant contrefort sud-ouest des Bauges offre des vues exceptionnelles et un circuit varié.

Itinéraire

Montmélian, 291m - Rocher de Manettaz, 1065m - Roche de Guet, 1209m - Le Tapin, 1202m - Roc de Tormery, 1135m - Chignin, 395m - Montmélian

Dénivelé

1181m

Distance

17km

Horaire

4 1/4h (2 + 1/3 + 1/4 + 1/3 + 2/3 + 2/3)

Endurance

E

Difficulté

A, I-: descente du Roche de Guet: quelques marches 0+; descente du Tapin: des dalles assez délicates si mouillées A, I-; descente du Roc de Tormery: "échelle" A

Danger

5: montée par les buis: quelques ravins 3, traversée (10m) après le Tapin 5, descente du Tapin 3-4, descente du Roc de Tormery: chemin un peu abimé 3, sommets!, chemins longeants des falaises!

Fréquentation

d: assez populaire

Récit

Ce samedi était annoncé magnifique. Audrey était encore trop fatigué, donc moi, je pris seul le train de Gières à Montmélian à 7h34, où la figure de la Savoyarde était déjà bien illuminée. Il y avait une nouvelle route au cimetière vers Arbin, donc j'ai perdu le sentier balisé. On fait il fallait monter par le vignoble, mais je suivis la route en lacets du lotissement qui se transforme dans une piste large de laquelle le sentier bifurque à gauche peu plus tard. Le sentier monte en lacets assez longs, parfois raides, mais la descente en VTT serait tout à fait possible. Ce versant assez sec et raide est couvert des petits arbustes et plus haut d'une forêt des buis comme je n'avais jamais vu. Soudainement j'arrivai sur un replat caché avec des hêtres. Puis le sentier traverse à droite et contourne le ravin d'un éboulement en une montée et redescente Par des petits lacets un peu boueux je franchis enfin le plateau. La vue était ouverte vers la Dent d'Arclusaz. Je fis un détour vers le Rocher de Manettaz, un belvédère, et remontai vers la Roche du Guet. Je doublai quelques chasseurs. Au sommet il y avait du vent tempétueux. Un autre gars aussi seul partit quand j'arrivai. Je mangeai et profitais du panorama de la Chartreuse par la Belledonne et Lauzière jusqu'au Mont Blanc. Un couple partit aussi vite qu'il fut arrivé. Je continuai vers 11h en descendant sur le lapiaz assez glissant. Pendant la remontée au Tapin je fis un détour sur les falaises près de l'aire de pique-nique. La descente du Tapin était un peu merdique sur des dalles glissantes. Je traversai le plateau boueux au Roc de Tormery, d'où j'avais une vue impressionnante dans les falaises, les vignobles de Chignin en dessous et la cuvette de Chambery. Un groupe montait, quand je m'approchai un passage en béton avec des boucles métalliques.- assez moche. Arrivé en bas je compris pourquoi, parce que il y avait un mur artificiel pour sécuriser une grosse boule de roche. Le sentier longe les falaises sous un toit impressionnant. Il faisait assez chaud. Je décidai de prendre le chemin par Chignin plutôt que le chemin par le Col du Mont où il faudrait retraverser tout le plateau. Je préférais passer par les vignobles avec leurs jolies couleurs. D'abord il fallait traverser une bonne partie du versant avant descendre assez rapidement. Il y avait encore pas mal de gens qui montait. Arrivé à Chignin je pris direction directe à la Rue de la Soif et descendis doucement vers Montmélian. J'arrivai chez moi vers 15h.


Impressum