Vanoise
France
2010

Roc Rouge et Col de Sarvatan


12. 2. 2010

Ann, Sylvain, Gilles Faure, Yannick Hennequin, Frédéric Nouguier, Peter Schrammel

Temps

dégagé, -10°, pas de vent

Intérêt

****: tour improvisé, mais génial quant aux conditions de neige et manque de fréquentation

Itinéraire

St-François Longchamp/Les Perelles, 1685m - Roc Rouge, 2375m - 2025m - Col de Sarvatan, 2439m - Combe de la Ruche, 1969m - Col de Sarvatan - St-François Longchamp/Les Perelles

Dénivelé

1584m

Distance

11km

Horaire

4 3/4h (1 1/2 + 1/4 + 1 + 1/2 + 1 + 1/2)

Endurance

G

Difficulté

II-III: Roc Rouge <36°, traversée potentiellement délicat au sommet-col, couloir est 39° II-III, reste II <35°

Danger

4: pentes raides autour du sommet du Roc Rouge

Fréquentation

c

Commentaires

risque d'avalanche 3, 15cm poudre fraîche, exposition sud très chauffée l'après-midi, ouest croûtée

Récit

La grisaille dominait à Grenoble et du temps magnifique était attendu au-dessus. Suivant la proposition de Fréd on roulait par l'autoroute à St-Francois-Longchamp. Après une heure en voiture on est arrivé sous le Col de Madeleine. Vu quelques grosses plaques parties sur les pentes chauffées côté sud on commençait à discuter une demi-heure sur le circuit envisagé. Enfin on a décidé de monter vers le Col de Montjoie d'abord. On a démarré à 9h50. Le test d'ARVAs révélait que l'ARVA de Gilles n'était pas capable d'émettre un signal propre, quand même il pouvait chercher. Pourtant il renonçait à rester au parking avec son ARVA-masochiste. On est monté petit à petit plus raide vers le Roc Rouge avec ses couloirs incontournables. Il y avait 20cm de poudreuse, mais quand on traversait la face sud, c'était bien croûté. Sans discussions on a changé le plan en faveur de monter vers le Roc Rouge. Côté ouest il y avait pas mal d'accumulations, mais on restait sur la crête soufflée. On a atteint le col-sommet entre deux aiguilles vers 11h30. Le couloir se présentait en bonne condition avec seulement deux traces - huit après notre passage. Après une descente dans la superbelle neige on a remis les peaux pour monter au Col de Sarvatan. Le soleil chauffait carrément à fond. Arrivé à 13h au col on faisait une pause plus longue pour discuter sur les possibilités comment poursuivre. J'avait l'idée d'essayer la descente dans la combe derrière la Louche Percée et remonter vers le Col du Montjoie, mais il faillait regarder l'entrée dans la combe où il faut traverser une pente un peu raide au-dessus une barre rocheuse. J'ai tracé dans la poudre vierge superlégère. Arrivé à la crête on a rediscuté; l'entrée dans la combe nous semblait faisable, mais la pente de remontée avait l'air assez chargé, comme ça serait le seul chemin pour rentrer à l'autre côté, on a abandonné le plan et on est descendu la combe vers la Cabane de la Ruche. On était les premiers sur tout ce versant-là, donc il fallait tracer retour au Col de Sarvatan, d'où on est parti à 15h20. La face sud était assez molle maintenant et la poudre transformée en une masse collante vers le bas. Après 16h on est descendu à la Chambre pour prendre un chocolat avant rouler retour à Grenoble, où persistait toujours la même grisaille.


Impressum