Chartreuse
France
2009

Les Prises de la Bastille


31. 10. 2009

Avril Lequeu, Helen Kunze, Yannick Hennequin, René Ebel, Peter Schrammel

Temps

dégagé

Intérêt

****: Via ferrata malheureusement presque pure - on touche quasiment jamais la roche - mais dans le cadre exceptionnel de la ville

Itinéraire

Grenoble/Esplanade, 210m - La Bastille, 464m - Grenoble/Esplanade

Dénivelé

282m

Distance

2.5km

Horaire

2h (1 1/2 + 1/2)

Endurance

C

Difficulté

D-E: 1ère section: pilier C, traversée avec pont à câble (10m) C-D, pont suspendu et traversée 0-B; 2ème section: jusqu'au premier banc C-D, traversée au deuxième banc D-E, après D, variantes faciles A-B; à la casemate: C-D

Danger

6: oui, via ferrata

Fréquentation

d: de monde sur le sentier du Jardin des Dauphins; pourrait être stressant ou ennuyant s'il y avait plus de gens sur la via ferrata...

Commentaires

Attention: chaleur insupportable même pendant le matin! On a démarré à 7 C° et on suait beaucoup - inimaginable ce qui se passe à 35 °C!!!

Récit

Une dégradation était prévue pour l'après-midi, donc Yannick a persuadé sa coloc Avril de grimper la via ferrata de la Bastille le matin. Un pote de Yannick, René, et Helen, une amie anglaise d'Avril, étaient aussi partants - à 9h on s'est retrouvé à l'Esplanade et après avoir garé la voiture, on s'est mis les baudriers. Pour Helen c'était la première via ferrata, donc elle était bien heureuse de démarrer enfin. Moi, j'étais en tête, Yannick au bout pour prendre des photos des deux côtés. Il faisait bien frais dans le trou sous le Jardin des Dauphins, mais le premier pilier chauffait bien et on ne pensait plus qu'il était Novembre. La traversée longue et exposée jusqu'au pont suspendu contient un pont à câble - ma première que j'ai fait, mais en fait c'est pas trop excitant, parce que même qu'on perd l'équilibre on pourra bien s'accrocher au deux câbles. Un peu originales sont les deux planches en bois qui servent comme pas ou pont. René testait la dynamique du pont suspendu. Le reste du premier morceau est peu difficile. Pour atteindre la deuxième section il faut marcher quelques 500m au pied d'un pilier de lequel continue une paroi un peu surplombante qui monte vers le sud et qu'il faut traverser tout le long à une petite tourelle de fortifications. De nouveau j'ai démarré en tête - il me fallait presque sauter pour saisir la première prise. On était vraiment heureux d'atteindre le banc qui semblait à planer sur nos têtes en haut de falaise. Avril a continué sur la variante facile en pensant que Helen va aussi la prendre, mais elle a continué la variante exigeante en longeant le mur surplombant. Un deuxième banc est bien placé à la fin de forces. Helen, courageuse jusque là, y a pris la bifurcation à la variante indiqué "femme". Le tronçon suivant est moins épuisant, à la fin il faut descendre un petit peu à un mur de fortification où on a rejoint les filles baignantes au soleil. Après 200m de marche il nous restait finalement de grimper le dernier morceau pour sortir d'une casemate. La partie la plus difficile est surmonter la balustrade à la fin. On est descendu par le Jardin des Dauphins et arrivé avant midi.


Impressum